Hiver 1978Janvier 1978

Suite à une nouvelle avarie sur l'asservissement, HB9CGO Roland, confectionne une tige filetée en inox, avec une douille filetée en bronze, servant à tracter le câble en acier actionnant à son tour le gouvernail. Ce premier travail professionnel sera suivis par de nombreuses autres interventions de sa part, s'étendant sur presque vingt années, visant à fiabiliser sans cesse l'ensemble de la machine.

Mars 1978

F1EDA Daniel, plonge dans les copeaux en anticorral pour en extraire un pas variable qui tienne la route. Il intègre des amortisseurs hydrauliques réglables dans son mécanisme. Cette innovation a une importance capitale, car elle permet de ralentir la vitesse de variation d'angle sur les pâles d'hélice.

 

Avril 1978

HB9AHK: Le moteur d'asservissement est en court-circuit. Je réalise un gabarit servant à bobiner l'induit du stator. L'outil sera réutilisé plusieurs fois par la suite.

Mai 1978

F1EDA: Après des semaines de nuits blanches, Daniel essaie son nouveau pas variable sur le toit du QRA secondaire de F6AFH, Michel. (Les trois Commères). Daniel n'a pas lésiné sur les moyens. Les pieds de pâles sont pris en charge par des roulements à billes et leur mouvement est synchronisé par un véritable engrenage. Les masselottes, ressort de rappel et les amortisseurs hydrauliques sont intégrés dans le système.

Juin 1978

Réalisation et installation d'un switch tempête sur l'éolienne. Son action est ajustée à 80 km/h. Testé et calibré un soir sur l'autoroute avec le concours de HB9AGY Pierre. Le switch d'origine étant une des sources importantes de perturbations radioélectriques et limité à deux directions de vent seulement. D'autres sources seront détectées et levées au fil du temps.

2 juillet 1978

EDA, ETQ, AHK. C'est un moment décisif dans l'histoire de la Glutte. Nous installons le nouveau pas variable de conception F1EDA sur l'éolienne et observons l'effet de variation d'angle dans les conditions réelles. La variation d'angle fonctionne au ralentis. De nombreuses montées par tous les temps et tous les vents nous confirmeront que ça tient la route. Merci Daniel !

Cependant à Genève se passent des choses bouillonnantes. Hans HB9YK et Georges HB9MBG prennent soin de la formation de 20 éléments batterie KPMP-250 de Leclanché en les soumettant à un régime de charge et de décharge afin de leur inculquer la fameuse mémoire de capacité. Pour ce faire ils utilisent un transformateur de poste à souder, permettant d'amener les éléments de 250 Ah à ébullition. Ces éléments sont destinés à remplacer les éléments au plomb et en même temps de doubler la capacité de stockage actuellement disponible au relais.

8 juillet 1978

F6FMB, 6ECO, 1CCC, 1EXS, 6EXU, 1EDA, 6ETQ, HB9CGO, 9MBG ET 9 AHK: Grâce à l'aimable coopération de nos amis du Ski Club de Nyon nous transportons les vingt éléments batteries KPMP250 au relais, ou presque, car à la suite d'un malheureux incident de téléphérique, huit éléments s'éclatent dans le ravin. Nous ramassons les débris qui ne cessent de fumer. Sans aucun doute, les éléments étaient bien chargés. Merci à Hans et Georges !

Roland, toutes fenêtres ouvertes, ramène les débris à Genève. Ses mains sont pelées par l'électrolyte, sa voiture porte des traces indélébiles. A la Cabane, l'ambiance est pour le moins un peu tendue. De nombreux OMs nous aident à porter les 12 éléments Nickel Cadmium avec les six éléments au plomb, pour obtenir une capacité bâtarde d'environ 400 Ah. Nous débattons de cette situation temporaire et convenons le rachat immédiat des 8 éléments manquants afin de rétablir les 500 Ah Nickel Cadmium. Toutefois, pour respecter l'équilibre entre la puissance de la machine et la capacité de stockage, il faudrait 1000 Ah. Nous arrêtons à 750 Ah et rajoutons 10 éléments à la commande.

Pierre, HB9 AHK

 

La Glutte - JVLZ Copyright © 2017. Tous droits réservés. contact du site